Livre & Écologie – « Le pire n’est pas certain. »

« Le peu qu’on peut faire, le très peu, il faut le faire. » - T. Monod

le pire n est pas certain

Être écolo, est-ce un choix ? Et de toute façon, ça voudrait dire quoi être écolo ? Vouloir

sauver la planète à coup de petits gestes ? Se résigner à un futur assez sombre ? Est-ce

qu’être catastrophiste est une position tenable ? C’est cette questions – et d’autres -

qu’abordent Catherine Larrère et Raphaël Larrère dans leur ouvrage  » Le pire n’est pas

certain – Essai sur l’aveuglement catastrophique « . Sur la négation du

changement climatique, on skip, les affabulateurs n’apportant que peu – aucun ? -

d’éléments au débat. Reste ceux qui y croient. Et ils se divisent en deux : le camp des

croyants envers une transition verte vs ceux pour qui le combat est déjà perdu. Un

camp plus raisonnable que l’autre ? Pourrait on opposer vision positive vs négative ? Pas

aussi simple. On peut espérer se fourrer le doigt dans l’oeil, on peut voir la tasse vide en

cherchant comment la remplir. Question de point de vue. Et de nuances. Un ouvrage pour

essayer de voir demain plus loin, tout en ouvrant sa réflexion sur le futur.

 » Le pire n’est pas certain – Essai sur l’aveuglement catastrophique » – Premier Parallèle

Laisser un commentaire