The Port Wine Day 2015 avec l’IVDP

 » A água é boa, mas apenas aquele que contém o vinho.  »

SONY DSC

Allez, on va vous raconter une petite histoire. L’année dernière, l’IVDP nous invitait à un

dîner autour des vins de porto, et à ce point la notre relation avec ceux-là se

résumait à quelques (imprécises) expériences autour des buffets familiaux et pas

forcément des plus fameuses. Alors la claque qu’on avait pris avait été plus que magistrale

pour briser les idées préconçues. 9 mois plus tard, nous voici en route vers Porto pour

approfondir cette première expérience, à l’occasion du Port Wine Day. Ça se passe

comme ça dans l’ouest de la péninsule ibérique, tout les 10 septembre, c’est anniversaire

sur le Douro pour marquer cette année de 1756 ou est né ce produit historique.

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

Retour en arrière : le roi Dom José 1er délimite pour la première fois une zone

géographique de production à l’aide de stèles de pierre, créant avant l’heure la première

DOC (portugaise). Il faut dire que le Marquis de Pombal, premier ministre du roi en a

assez des mauvais vins qui ternissent la réputation viticole du pays en pleine floraison.

Revenons à notre époque, nous voici donc à Porto, cité accrochée à flanc de collines qui

offre au milieu de ses ruelles escarpées presque autant d’églises que de feux rouges.

SONY DSC

Passons rapidement sur le fait que Fangio ne parlait pas portugais pour rien et que le taxi

au Portugal dépasse largement l’über ou le taxi parisien. On s’égare. L’anniversaire donc.

L’IVDP souffle les bougies (celles de l’année prochaine seront encore plus grosses) et c’est

de manière très sérieuse qu’on aborde les conférences (Douro 3.0 – Past, future and

pertinent questions, Luxury products, Effort and Strategy), tous pressés que l’on

est d’arriver à l’heure de la dégustation. On a bien tout écouté mais plutôt qu’un pavé

de plusieurs dizaines de lignes, on préfère vous inviter à en retrouver le résumé sur twitter

(la prochaine fois vous viendrez écouter de vos propres oreilles).

SONY DSC

 » Increase tourism in specific région like Douro without hurting the local way of life is very délicate.  » - #PortWineDay with @ivdp_ip

— (@YKWeb) 10 Septembre 2015

 » Port as à flagship of the Portuguese life refinement.  » - #PortWineDay with @ivdp_ip

— (@YKWeb) 10 Septembre 2015

 » There is no territory without Wine and no great #wines without territories  » - #PortWineDay with @ivdp_ip #Porto #Douro

— (@YKWeb) 10 Septembre 2015

SONY DSC

Si il fallait vous résumer ces échanges en quelques mots : territoires, histoire,

communication et saut dans le futur. Quelques mots, vous étiez prévenus. Blague à part,

on peut être pluricentenaire et encore se poser des questions. Il faut dire que d’un vin

fortifié on est passé au produit iconique que l’on connait (de notre côté de la frontière)

finalement assez mal. Alors que par exemple la France est le premier marché à l’export de

la maison Cruz (prononcez crouche), difficile en France d’expliquer ce qu’est le porto.

SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

Un vin, un digestif, a little bit of both ? Et bien .. on est toujours pas sur ! Historiquement,

c’est un vin fortifié afin de tenir le long trajet et la fermentation qu’il effectuait en barcos

rabelos depuis la sierra de Urbión jusqu’a Vila Nova de Gaia. Mais en l’absence de

distillation (comme l’on peut retrouver chez nous avec le cognac), comment ranger ce

produit tirant à 20% dans la catégorie viticole ? Voilà, même après 36h en immersion, on

continue à se poser la question. Mais on est conquis. Arrêtons nous sur l’idée que porto est

un vin doux naturel, en l’absence de dégustation, ça vous donne quand même une idée. Et

pour être précis, nous se sommes pas la que pour le porto (et l’amabilité portugaise que

les parisiens feraient bien de prendre en exemple). C’est à l’invitation de l’Ivdp – Instituto

Dos Vinhos Do Douro E Do Porto - que nous avons répondu et cette fois ci la dimension

vinicole est totale. En effet, le français trop chauvin pour prendre des risques aurait pu

s’arrêter au vinho verde et ne pas approfondir sa découverte des produits portugais. Erreur

mortelle (bon ok, mortelle c’est un peu fort) qu’il ferait en se privant ainsi d’excellents

blancs floraux et des rouges amples et puissants. Un panorama plus complet qu’on aurait

pensé et qui arrive sans problème à venir concurrencer les flacons hexagonaux. Pour en

revenir au porto, ces farceurs de portugais sont venus nous en compliquer la

compréhension en ajoutant les catégories Ruby, Tawny ou Colheita, correspondant à

des styles très différents où le vieillissement joue un rôle important mais pas seulement..

SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

Le système de Vintages et LBV peut pour nous se rapprocher de l’idée de millésime et au

moins la dessus on s’y retrouve. Et comme lors de notre diner de l’année

dernière, l’exception vinicole portugaise se joue des a priori et s’invite divinement à table

avec la culture culinaire portugaise. Pas de bacalhau mais à la place : Creme de espargos

com crocante de presunto, Peito de frango recheado com cogumelos selvagens e Crepe

com mousseline de laranja. Queremos mais !

SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

Dans un prochain article, nous partons à l’assaut de Vallée du Douro, visiter quelques

quintas et vérifier si comme tout le monde le dit on est içi dans la plus belle région viticole

du monde ! Spoiler alert : provavelmente. Et vous verrez que si toutes les maisons qui

longent les rives de ce fleuve désormais si tranquille (il aura fallu le dompter à coups

d’écluses) sont concurrentes d’un point de vue économique, ici tout le monde se veut du

bien et c’est surement pour ça que la région est si chaleureuse. Merci à l’Ivdp pour cette

découverte et à très vite pour la suite du voyage ! Feliz aniversário e saúde !

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

-

Bien évidemment, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et YKW vous incite à le

consommer avec modération et de manière responsable.

 

 

 

Laisser un commentaire