Perrier-Jouët Belle Époque by Mischer-Traxler

 » Les âmes, libellules de l’ombre… » – Victor Hugo

SONY DSC

Perrier-Jouët continue de faire pousser sa fibre végétale et c’est tout naturellement qu’a

poussé la dernière création de la maison de champagne, la Cuvée Belle Époque 2007

en partenariat avec le duo de designer autrichien Mischer-Traxler. La graine est plantée

depuis 2014 et la Miami Basel Fair avait permis de voir éclore le projet  » Ephemerā

« . Comme toujours, la nature est à l’honneur sur ce nouveau flacon et elle se représente par

autant de libellules et de papillons qui volent autour de l’anémone d’Emile Gallé.

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

Après tout, il faut « donner tout l’espace à la bouteille de se renouveler tout en respectant

la place de la nature, qui a toujours été la source d’inspiration et l’ancrage de l’art

nouveau, dans l’esprit du verrier Emile Gallé, l’un de ses pionniers» explique Axelle de

Buffevent la directrice de style chez Perrier-Jouët. Apres Vik Muniz ou Tord Boontje,

c’est donc les autrichiens qui vont approfondir la veine artistique de la marque avec par

exemple leur Curiosity Cloud présenté au London Design Festival 2015 et qui renvoi au

vol des insectes dans 250 bulles de verre. À défaut de champagne. Mais après tout, les ailes

fragiles de ces gracieuses créatures ne se dirigeraient elles pas plus facilement vers les

notes de magnolia et chèvrefeuille, d’agrumes et de fruits blancs de cette Cuvée Belle

Époque 2007 que vers les fréquences électriques de ces délicates installations ?

-

Bien évidemment, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et YKW vous incite à le

consommer avec modération et de manière responsable.

Laisser un commentaire