One Night in the Paris Cocktail Week

« Respirer Paris, cela conserve l’âme. » – Victor Hugo

paris-cocktail-week-2015-bars

Si vous nous suivez sur Facebook et Twitter, vous n’avez pas pu y échapper. La semaine

dernière, la Capitale a vécu au rythme des shakers et de la Paris Cocktail Week !  » Pour

la 1ère fois Paris fête sa culture cocktail et vous invite à participer à une semaine de

découvertes à prix réduit.  » Tout est dans le pitch (pas la brioche) et c’est donc tout

normalement qu’on s’attends a retrouver l’un des 31 bars (et presque autant d’autres

lieux) que nous réserve cette première édition ! Comme l’a bien démontré la carte des

établissement partenaires, la rive droite est quand même bien mieux représentée que sa

voisine gauche en terme de bars, aussi, suivre une diagonale le long de la Seine peut

paraître le meilleur choix.. Respectant l’esprit cartésien jusqu’au bout des ongles, c’est

donc par le n°1, l’Apicius que nous commençons, attiré bar le splendide cadre du

restaurant ou officie le chef Jean-Pierre Vigato. Le chef barman Valentin Calvel a créé

pour l’occasion l’Adam AppleFine de Cognac Hennessy, citronnelle fraîche, shiso vert,

pomme granny smith, miel infusé à la vanille de Tahiti, boston bitter et poivre de sansho

- et on ne peut que valider la douceur de la vanille et du cognac quand on les sirote sous les

hauts plafonds du lieu..

Adam Apple Apicius paris-cocktail-week-2015-barsApicius paris-cocktail-week-2015-bars

Pas de temps à perdre, on quitte le jardin pour se rendre de l’autre coté de la carte au n°22

de la carte. Le Red House propose l’OrangutanWhisky Monkey Shoulder, vermouths,

amer Italien, dry curaçao, orange bitter, le tout vieilli en fût de calvados – mais

également une carte spéciale ou forcément on finira par se laisser tenter par l’Ape Man..

Le singe du Monkey Shoulder a encore frappé..

Orangutan Red House paris-cocktail-week-2015-barsRedHouse paris-cocktail-week-2015-bars

On se rapproche du centre de Paris et on pousse la porte cachée du Moonshiner pour un

Crimson & CloverJameson Select Reserve, clou de girofle, bitter rhubarbe, allongé

au ginger ale – qu’on sirotera debout, tant l’endroit est bondé.

Moonshiner paris-cocktail-week-2015-bars

On continue vers l’ouest et on finit par arriver au n°14 de la liste, le Lockwood étant

l’adresse parfaite pour une pause café dans cette folle nuit. Et forcement, c’est un Little

Belleville qui arrive – Bourbon Four Roses Small Batch, liqueur de café maison de la

brûlerie de Belleville, café filtre éthiopien et sirop maison aux fruits rouges macadamia -

pour nous réchauffer.

Lockwood Little belleville paris-cocktail-week-2015-bars

Mouvement vers République et on débarque au Maria Loca qui a choisit de nous

dépayser avec son Açaï BrambleCachaca Leblon, liqueur de cédille, sucre, jus de

citron vert et bitters. Le temps de prendre une photo (qui finira reprise sur divers

supports sans qu’on nous le demande), on file au Sherry Butt découvrir le Young Tree

de Simon CholletWhisky Nikka Coffee Grain, sherry fion, amaro alpino, jus de citron

et sirop de sapin – servi avec une branche de pin flambée !

Maria-Loca paris-cocktail-week-2015-barsYoung Tree Sherry Butt paris-cocktail-week-2015-bars

On fait quelques pas pour se retrouver .. au Pas de Loup ou Amanda Boucher propose

 » The Duchess  » – Lillet Rosé, shrub à la pomme, apéritivo americano, teinture au

poivre de timut, le tout allongé à l’eau gazeuse. On ne sait pas ce qu’on préfère, le lieu ou

le fait qu’on ai réussis à nous faire aimer du Lillet Rosé mais on se promet d’y revenir.

The Duchess Pas de loup paris-cocktail-week-2015-barsPas-De-Loup paris-cocktail-week-2015-bars

Adresse que l’on connait bien, Guillaume Bisiaux nous attend au Jefrey’s avec son « 

Sing when you’re winning  » – Tequila Don Julio Blanco, mezcal, jus de citron vert,

sirop de piment maison et cordial de sureau. Très bon, surtout quand on sait que ce sont

les derniers verres que Guillaume réalise avant de quitter le bar..

Jefreys paris-cocktail-week-2015-bars

Juste en face, on ouvre la porte de l’Expérimental Cocktail Club pour s’envoyer

(debout encore, on peut dire qu’il y a du monde) un Maggie CassidyCognac Pierre

Ferrand 1840, mout de raisin muté au cognac, jus d’orange, poiré et spanish bitters.

Maggie Cassidy paris-cocktail-week-2015-bars

Pour finir cette folle nuit, on se retrouve au Mabel ou Joseph aura la gentillesse de nous

préparer un HunahpuRhum Zacapa 23, sherry east india solera, lait de courge rôtie,

jus de citron vert, Castilian bitters, émulsion de sirop d’érable infusée au café hunapu.

Crémeux et gourmand, pile poil ce qu’il nous faudra pour s’endormir..

Hunahpu Mabel paris-cocktail-week-2015-bars

Une première édition réussit, 17000 inscrits avant le premier jour, nul doute qu’on devrait

retrouver la Paris Cocktail Week l’année prochaine. Un regret, ne pas être passé par Sopi

(South Pigalle) et certains bars, mais on ne compte pas attendre plusieurs mois pour leur

rendre visite.. Rdv l’année prochaine ! - pariscocktailweek.fr

-

Bien évidemment, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et YKW vous incite à le

consommer avec modération et manière responsable.

Laisser un commentaire