L’Oustau (de Baumanière) by les Baux (de Provence)

 » La Provence dissimule ses mystères derrière leur évidence. »

SONY DSC

Vous souvenez vous, il y a quelques semaines, nous gagnions le sud à l’invitation de

l’AOC Baux de Provence ? Et bien nous y voici de retour ! Si vous n’arrivez pas du

premier article, le soleil qui règne ici vous est offert par les Vignerons des Baux de

Provence. Il faut dire qu’un anniversaire ça se célèbre et après une inoubliable soirée

dans les Carrières de Lumières, les douces grappes provencales nous ont encore gâté. Sous

les falaises du Val d’Enfer, bienvenue à l’Oustau de Baumanière, maison de

Geneviève et Jean-André Charial, membre des Grandes Tables du Monde et

des Relais & Châteaux, deux étoiles au guide rouge. Il faut dire que l’homme est

une légende et ses liens avec les vignerons des Baux sont profonds. N’était pas la veille

sur scène pour leur exprimer son attachement, lui qui présida pendant 15 ans à l’ODG

(Organisme de défense et de gestion) Les Baux-de-Provence, désormais entre les

bonnes mains de Caroline Missoffe (Mas de la Dame) ? Le chef a d’ailleurs son

propre vin au nom qui évoque si bien sa personnalité, l’Affectif. « Car je marche à

l’affectif. C’est ce qui me donne la pêche et l’énergie de prolonger l’œuvre de Raymond

Thuilier. » Sous le soleil donc, une terrasse ombragée d’ou l’on profite du massif des

Alpilles et ou s’offre à nos yeux rien d’autre que la nature. Un délice que l’on

s’empresse de croquer des yeux avant de passer à table. Au menu de ce déjeuner en

compagnie du maitre de maison et des vignerons de l’appellation : «  Rouget Onctueux,

comme un air de Provence, condiments, sablé au parmesan, en hommage à Raymond

Thuilier  » – «  Gigot d’agneau de lait de Castilla y León, piqué d’ail et d’anchois, gratin

dauphinois tradition Baumanière  » – «  Le Millefeuille, tradition Baumanière, crème

légère à la vanille de Tahiti, florentine pistache et caramel glacé à la fleur de sel  » – le

tout sur les quelques flacons qui ont su survivre à la dégustation de la veille..

SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

Les plats préparés par le nouveau chef Glenn Viel aident à prolonger le dépaysement et

le service aux petits soins vous laisse aller à la discussion avec les vignerons. D’ailleurs

concernant cet art du service, vous rappelez vous qui est à l’origine du logo des

Grandes Tables ? Jean Cocteau, lui qui s’est installé içi 3 mois pendant le tournage du

Testament d’Orphée, ne croisant malheureusement pas la Reine d’Angleterre ou

la princesse Grâce de Monaco, elles aussi résidentes de cette maison paradisiaque. On

fait néanmoins attention quand le chef himself vous rajoute un peu de poivre mais

sinon on boit les paroles de ces amoureux transis de leur terroir depuis 20 ans. Et c’est

même un double anniversaire qui est célébré cet année puisque que c’est en 1945 que

le chef Raymond Thuilier (grand-père de Jean-André Charial) créa cette maison,

lui permettant donc de souffler cette année ses 70 bougies ! Comme une impression de

déjeuner de famille où l’ainé souhaite bonne annioversaire au cadet, bercé tout les deux

sous le soleil provencal. En même temps avec une telle fratrie, comment l’amour du vin

aurait il pu mieux s’exprimer qu’autour des plaisirs de la table ?

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

Merci à l’AOC des Baux de Provence et à l’Oustau de Baumanière pour cette

belle expérience. Et un très bon anniversaire ! Château d’Estoublon, Mas de la Dame,

Mas Sainte Berthe, Château Dalmeran, Domaine de Lauzières, L’Affectif, Mas

de Gourgonnier, Domaine de la Vallongue, Domaine de Terres Blanches, Château

Romanin, Domaine Hauvette, Domaine Guilbert.

-

Bien évidemment, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et YKW vous incite à le

consommer avec modération et de manière responsable.

Laisser un commentaire