C’était beau hier.

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour

que vous ayez le droit de le dire. » - Evelyn Beatrice Hall

Charlie Hebdo Marche republicaine 2015

L’article que l’on avait pas prévu d’écrire. On va prendre ça comme un exercice

de thérapie. On avait prévu de faire des vœux mais ça nous paraît désormais hors

contexte. C’est en filant vers Bruxelles qu’on a appris les nouvelles. C’est via les

chaînes internationales et les réseaux sociaux qu’on a suivi depuis l’étranger ces 3 jours

sombres, assourdis par les sirènes d’un pays si proche. Un billet sûrement déconstruit

mais peu importe. Ne pas réagir à chaud, incapable de stopper les larmes. Ne pas chercher

à suivre en continu des nouvelles qui serrent le cœur et assèchent les yeux.

Vie Humaine Marche republicaine 2015

La peine. Pour les victimes et leurs familles. Pour la vie humaine. Pour les juifs, les

musulmans et les chrétiens du monde entier qui pratiquent leurs religions aux antipodes

des idées fanatiques d’une minorité et qui souvent le payent de leur sang. De la peine pour

la liberté (de presse mais pas que) qui payent une fois encore le coût de l’obscurantisme.

Pour les valeurs de la République.

Liberte Expression Marche republicaine 2015

La colère. Face a des lâches qui ne respectent pas la vie humaine, se cachant derrière une

lecture fausse d’un livre que toutes les religions partagent. Face à de la débilité profonde

de ces hommes qui tuent car ils ne comprennent pas ce qu’est la liberté. Face à des

salopards de tout bord qui tuent en se disant d’un Dieu qu’ils souillent. La colère face à des

responsables politique qui auront réussis en quelques phrases électorales à mettre a mal

une unité nationale déjà fragile. La colère face à un amalgame détestable et une recherche

de bouc émissaire qui voit des actes stupides éclater. Face a ces jeunes français qui font

l’apologie de ces actes. Face a ces merdeux qui ont cherché des les début des drames a faire

du business sur ces événements.

L’incompréhension. Face a tout ceux qui face a l’émotion intense, n’ont plus vu dans

#JesuisCharlie qu’un moyen d’augmenter leurs audiences avant même que les familles

aient finies leurs deuils. Face à une chaîne d’infos irresponsable qui dans cette course

morbide à l’info a offert à des tueurs une tribune pour justifier des actes injustifiables. J’ai

hâte comme j’ai pu le lire que le CSA s’intéresse à cette séquence médiatique qui met en

jeu des vies humaines au profit de l’audience.

Marche republicaine 2015

Maintenant on reprend l’écriture après être allez marché. Le cœur un peu réchauffé. Fier

d’un pays qui se léve alors qu’on aurait voulu le mettre à genoux. Maintenant il va falloir

reconstruire. Enterrer les morts mais pas leurs idées. Charlie Hebdo va renaître mais il ne

faudra pas le laisser seul. Seul à être irrévérencieux, seul a défendre une liberté de parole

pour laquelle on peut désormais mourir. Ne pas faire d’amalgame, comme ci ces imbéciles

représentaient l’ensemble des croyants. Les fanatiques ont toujours existé, de tout temps

et de toutes religions. Les croyances ont également su cohabiter depuis des centaines

d’années. Et il faut être sur que la lumière l’emportera toujours sur la nuit, la vie sur la

mort, la liberté sur l’obscurantisme.

Nous sommes Charlie Marche republicaine 2015

En mémoire de Cabu – Wolinski – Charb – Tignous – Philippe Honoré – Bernard Maris – Elsa Cayat – Franck Brinsolaro – Ahmed Merabet – Frédéric Boisseau – Michel Renaud – Mustapha Ourrad – Clarissa Jean-Philippe – Yoav Hattab – Yohan Cohen – Philippe Braham – François-Michel Saada

Laisser un commentaire