Art – Fiac 2016 by Ugo Rondinone Place Vendôme.

 » Art as a possibility to meditate about life. » – Ugo Rondinone

SONY DSC

La Fiac ne vit pas que sous la verrière du Grand Palais. Elle est également descendu

dans la rue. Sur les places. Vendôme pour l’exemple. Entre Breguet et Van Cleef &

Arpels poussent d’étranges arbres blancs, travaille de Ugo Rondinone. Alors que le

soleil se couche, ils se détachent sur les murs dorés de la place du luxe.

SONY DSC SONY DSC

Ca brille, les vitrines reflètent leurs pierres et Paris s’évapore un instant. ‟ .. Attentif aux

manifestations de la nature où l’art s’immisce en livrant à notre présent des figures

hantées par des âmes ancestrales, l’artiste convoque notre lente et nécessaire capacité à

sentir le temps : celui d’où nous venons, celui que nous vivons, celui vers lequel nous

allons. Nous n’allons jamais au-delà d’un jour nouveau, nous ne pouvons que l’accueillir

par devers un monde de vitesse. Ugo Rondinone fait de la nature, une temporalité où

l’homme peut encore se refléter dans sa propre étrangeté, et qu’il faut nommer l’art. C’est

dans le dialogue criant d’un anachronisme que se révèle l’enjeu historique de l’art au

présent : donne-t-il encore, comme la joie d’un lever de soleil, l’émerveillement de notre

transcendance ? – Et, à travers les temporalités si proches et si lointaines, l’harmonie

salvatrice d’un ensemble de formes que tout sépare : le classicisme de l’organisation

architecturale, le primitivisme totémique de la taille, la torsion du temps et des vents sur

la matière naturelle. Harmonie au point de jouer avec les contrastes du jour et de la nuit,

s’inversant dans le contraste de la pierre sombre et celui des arbres blancs, façon de

rappeler que la colonne Vendôme les jours de soleil à une certaine heure joue d’un style

de cadran solaire : l’ombre de sa pointe idéalement alignée au milieu de la rue de la

Paix. .. ” - Magie de l’art, éphémère creation. – Site de la Fiac : www.fiac.com

SONY DSC

Laisser un commentaire