Cognac Merlet, Sidecar Europe Final 2014

« Verser de l’eau dans du cognac, c’est gâcher deux bonnes choses. » – Charles Lamb

Tasting Cognac Merlet SideCar Competition

Cognac est magique. Si de nombreux alcools ont des accroches géographiques fortes, rien

ne peut battre les vignes de la Charente. Riche en histoire, le cognaçais trouve même des

traces dans l’empire romain lorsqu’un certain empereur Probus libéra le vignoble de

Saintonge des taxes et lui ouvrit les portes du marché mondialisé (alors encore assez peu

contrôlé par l’OMC..). Et c’est d’ailleurs à Saintonge que nous avons rdv, attirés dans le

calme des vignes par les pétarades d’un Sidecar siglé asu nom Merlet. Si elle ne remonte

pas jusqu’au temps impériaux, la famille installée à St Sauvant en Saintonge depuis 1850

(et c’est toujours la 4ème et 5ème génération qui vous y accueille) a bénéficié de ce temps

pour parfaire sa technique, travaillant pour les grandes maisons et bénéficiant depuis

2003 de leurs propres blends. Et même si vous n’êtes pas amateurs de ce spiritueux, il y a

de fortes chances pour que vous ailliez déjà fait la connaissance de la maison avec les

crèmes de fruits qui ont fait sa réputation depuis les années 70. Mais avant de

vous expliquer la macération et vous emplir les narines d’arômes de pèches et de cassis,

petit retour sur le b.a.-ba du cognac.

Tasting Cognac Merlet SideCar Competition Saintonge

Le cognac, c’est avant tout un alcool de raisin. Dans les vignes, on y retrouve de l’Ugni

Blanc et de la Folle-Blanche mais c’est le Colombard qui ici a gagné le cœur du distillateur.

Apres une petite semaine de fermentation, on obtient le vin de chaudière (le nom résume

assez bien son gout) et c’est la suite des opérations qui vont transformer cette matière brut

en eau de vie. Ici, place au vénérable alambic charentais dit « à repasse » pour une double

distillation qui fera passer le vin peu élaboré en une eau-de-vie. On effectue d’abord la

première chauffe (distillation du vin et de sa lie) et on sépare a la sortie le brouillis des

têtes et les queues formant les condensats impropre a la consommation. Si l’on retrouve à

la sortie des petites particules, ce sont tout simplement des oxyde de réduction, le cuivre

n’étant pas inerte, il « agit en tant que catalyseur et permet d’éliminer des substances

sulfurées indésirables » mais sacrifie à chaque allumage quelques microns de ses fesses

cuivrées. Place alors à la bonne chauffe ou le brouillis est redistillé pour en tirer un alcool

cristallin qui tire alors entre 68% et 72%, autant dire impossible à boire au robinet. Alors

attention, bien que la technique n’ait pas évoluée depuis plusieurs siècles, c’est tout un

procédé mécanique de haut vol avec col de cygne et serpentin de refroidissement ou la

machine aura bien du mal à concurrencer l’homme sur le suivi de cette matière en

évolution. Petite parenthèse : vous vous souvenez de l’histoire du diable chez Bowmore ?

He bien la double distillation rencontre également sur nos contrées une histoire similaire

avec le chevalier Jacques de la Croix Maron de Segonzac qui en sont temps déjà

avait eu bataille avec le malin dans la brume des vapeurs d’alcool.. Légalement, la

distillation s’arrête le 31 mars de l’année suivant la récolte et c’est alors l’étape du

vieillissement ou le précieux alcool va développer ses parfums au contact du bois pour une

durée minimum de 2 ans et demi. Au delà, on obtiendra un V.S.O.P avec 4 ans en futs et

un X.O. à partir de 6 ans. Et si les araignées et le baudoinia compniacensis

(ce champignon qui donne cette couleur noire à la pierre) sont bien présents, c’est encore

une  fois des anges qui faudra se méfier durant cette étape avec leur fâcheuse tendance à

venir siroter près de 2% des tonneaux chaque année avec l’évaporation.. Ne reste plus

que l’assemblage a effectuer (et la, nul doute que toute la famille met le nez au verre)

pour enfin obtenir le produit final, résultat de plusieurs années de travail. Et chez Merlet,

ca se traduit par deux cuvées spécifique, le Brothers Blend Cognac qui fait se

rencontrer des d’eaux de vie allant de 4 / 5 ans à 12 ans, cachant sous sa couleur cuivrée

des arômes d’agrumes et de fruits secs et un bouche ronde d’ou ressorte des notes

d’abricots et un léger boisé. L’autre signature maison est le Sélection St Sauvant,

premier de sa série et résultant d’un assemblage de cognacs ayant atteint leur maturité

optimale. Travail d’orfèvre de la part de Gilles et des fils, Pierre et Luc, on y retrouve des

eaux-de-vie de Petite Champagne et Grande Champagne de compte d’âge supérieur à 10

ans, de Fins Bois de 1992 et 2001 et de Petite Champagne de 1993. Un bijoux dont

s’échappent des arômes d’oranges confites, de noisettes torréfiées, gingembre et de

chocolat noir à faire tomber vos invités. Vivement la prochaine édition qui arrivera ..

quand elle arrivera. Dans le cognaçais, le temps est un allié..

Old Cognac Merlet SideCar CompetitionDistillery Cognac Merlet SideCar CompetitionDistillerie Cognac Merlet SideCar CompetitionDistillateur Cognac Merlet SideCar CompetitionCognac Merlet SideCar Competition SaintongePierre Merlet Cognac Merlet SideCar CompetitionBrouillis Cognac Merlet SideCar CompetitionCognac Merlet SideCar Competition AlambicCognac Merlet SideCar CompetitionAlcool Cognac Merlet SideCar CompetitionAlambic Serpentin Cognac Merlet SideCar CompetitionAlambic Cognac Merlet SideCar CompetitionAlambic Charentes Cognac Merlet SideCar Competitionaging Cognac Merlet SideCar CompetitionLuc Cognac Merlet SideCar Competitionsaintonge Cognac Merlet SideCar CompetitionCognac Tasting Cognac Merlet SideCar CompetitionSaint Sauvant Cognac Merlet SideCar Competition

Mais retour à la technique. Des les années 70, Gilles Merlet décide de se consacrer à la

culture du cassis et développe en complément de son activité de distillation une  » Crème

de Cassis de la Saintonge Boisée  » qui fera rapidement l’unanimité et la réputation de la

famille. Il faut dire que le produit est un équilibre parfait entre le sucre, l’acidité et

l’alcool et le cassis mûr et vous envahit la bouche avec la douceur d’une confiture à

l’ancienne. Une Inao Cassis de Saintonge serait même en préparation pour souligner le

caractère particulier de cette région.. Suivront la Pèche de Vigne, la Poire William (à

tomber avec un fromage bleu), la Framboise à partir de variétés Mecker et Williamette ou

encore la Lune d’Abricot qui concentre la saveur juteuse des abricots du Roussillon. Une

belle macération des fruits dans un alcool surfin de betterave pendant quelques semaines à

quelques mois permet de tirer la meilleure concentration des arômes du fruit. S’en suivent

le pressage et le filtrage et un ajout de sucre pour compenser l’acidité de l’alcool et

direction l’embouteillement ! Création également, la gamme MERLET C² composée

de liqueurs de cognac au cassis ou au citron résultant d’un mélange d’un cognac VSOP et

d’infusions maisons de fruits ou d’écorces réalisées sur l’un des sites familiaux. Et dans les

dernières nouveautés, voici qu’arrive le C² Café avec 400g de café pour 1l de liqueur et un

procédé qui ne dépasse pas les 36h entre la torréfaction et la mise en alcool ! Un délice

avec des notes chaleureuses de bon de café chaud avec juste ce qu’il faut de cognac et de

vanille pour réaliser un accord parfait. À découvrir enfin, l’Eau de Vigne, une eau-de-vie

de vin non vieillît et qui porte des notes fraiches de violettes, de mirabelles et de poires.

Gilles Merlet Cognac Merlet SideCar CompetitionVisite Cognac Merlet SideCar CompetitionTasting Fruit Liquor Cognac Merlet SideCar Competitionpeach peche Cognac Merlet SideCar Competitionpeach liquor Cognac Merlet SideCar CompetitionPierre Luc Merlet Cognac Merlet SideCar Competitionfruit liquor Cognac Merlet SideCar CompetitionFiltre Cognac Merlet SideCar CompetitionCognac Merlet SideCar Competition Lune AbricotC2 Cassis Cognac Merlet SideCar CompetitionCafe C2 Cognac Merlet SideCar CompetitionLuc Merlet Cognac Merlet SideCar CompetitionEau de vigne Cognac Merlet SideCar Competition

À ce moment de la dégustation, on ne sait plus trop si les pétarades qu’on entend dans le

lointain sont le fruit de l’alcool (et pourtant on recrache) ou le signe motorisé que la

compétition se rapproche. En effet, on aurait pu l’oublier mais la raison principale de

notre venue sur ces terres, c’est la Finale Europe de Sidecar by Merlet 2014 ! On vous avait

parlé de la finale parisienne, voici maintenant le moment de voir l’Europe s’affronter..

Cognac Merlet SideCar Competition JudgeCocktail Cognac Merlet SideCar Competition

Pour la petite histoire, ce cocktail aurait été crée par Harry MacElhone qui, après avoir

mis au point le « White Lady » (excusez du peu) à Londres, se rendra à Paris, et finira par

acquérir un établissement que certains parisiens connaissent encore comme le « Harry’s

New York Bar« .. Et en 1931, à force de twist et d’expérience, il finira par trouver la

recette actuelle qu’il finira par baptiser Sidecar en hommage à son ancien capitaine de la

première guerre mondiale qui ne jurait que par ce tricycle motorisé.. Belle histoire, mais

on vous en reparlera surement bientôt, on a appris durant le voyage à se méfier des

origines historiques des cocktails ^^ La recette de base étant simple – 2 cl de Cognac, 1 cl

de triple sec, 1 cl jus de citron – le jury n’en attendait que plus des 5 candidats présents et

de leur interprétation de ce classique..

SideCar Cocktail Cognac Merlet SideCar Competition

Premier à s’élancer sur scène, le suédois Vincent Johansson qui travaille au Miss

Clara à Stockholm et qui avait ramené des pays nordiques son  » The French Dragon  »

- 5cl de Merlet Brothers Blend, 1,5cl de Merlet Triple Sec, 1,5cl de Sauce astique maison

infusée à l’estragon français, 2,5cl de citron jaune et un frosting à la chartreuse verte. Et

d’ailleurs, si vous voulez jouer à Heisenberg, la poudre de chartreuse se prépare comme

du caramel pilé. Mais à une bouteille et demie par préparation, on vous souhaite de vite

trouver la bonne méthode au risque de devoir investir dans la bouteille verte..

Vincent Johansson Cognac Merlet SideCar CompetitionVincent Johansson Cognac Merlet SideCar CompetitionVincent Johansson Cognac Merlet SideCar Competition 3Vincent Johansson Cognac Merlet SideCar Competition 4

Second sur scène, Maxime Pezzoni, le franchie de l’étape pour défendre les couleurs

hexagonale (et le Mary Céleste) avec son  » Garde à Vous Mr Bertoux  » – 5cl de Merlet

Brothers Blend, 1,5cl de Merlet Triple Sec, 1,5cl ce citron jaune, 1cl de Sherry Pedro

Ximénez et 3cl de.. » Sirop de Capillaire «  ! Forcement, ca crie plus fort que pour tout le

monde, la finale se déroulant quand même en territoire français.. Et forcement, quand on

sort une pipe à cognac, ca ne peut qu’accentuer l’attention du public..

Maxime Pezzoni Cognac Merlet SideCar CompetitionMaxime Pezzoni Cognac Merlet SideCar Competition 5Maxime Pezzoni Cognac Merlet SideCar Competition 3Maxime Pezzoni Cognac Merlet SideCar Competition

Le Royaume-Uni était ici représenté par Mike Foster du Colebrooke Row à Londres

qui avait ramené par le Channel son  » Terre de Verneuil  » – 4cl de Merlet Brothers

Blend, 5cl de Merlet Triple Sec & Vanilla, 2cl de citron jaune et 1cl de sirop de sucre

Lapsang. Bon ok, la ça crie aussi, les quelques anglais présents pour l’occasion

savent donner de la voix.. L’habitude des samedis soirs londoniens ?

Mike Foster Cognac Merlet SideCar CompetitionMike Foster Cognac Merlet SideCar CompetitionMike Foster Cognac Merlet SideCar Competition 4Mike Foster Cognac Merlet SideCar Competition 3

L’autre coté du Rhin avait trouvé en la personne de Christian Schmidt son

ambassadeur, venant droit du Mandarin Oriental de Munich avec son  » Mirbeau  » -

4cl de Merlet Brothers Blend, 2cl de Merlet Triple Sec, 1,5cl de Gooseberry, 0,5cl de

Vinaigre de Vin blanc et 2 traits de Bitter Pamplemousse. Et la on pourra dire ce qu’on

veut, si la pub brocarde la deutsche qualitat, les gestes sont effectués avec une

décontraction totale, le secret peut-être de la deutsch gründlichkeit..

Christian Schmidt Cognac Merlet SideCar CompetitionChristian Schmidt Cognac Merlet SideCar Competition 5Christian Schmidt Cognac Merlet SideCar Competition 3Christian Schmidt Cognac Merlet SideCar Competition 4

Enfin, la péninsule Ibérique se devait d’être présente en la personne de Santiago Ortiz

du Bobby Gin à Barcelone qui a traversé les Pyrénées avec le  » Bittersweet Sidecar  » -

5cl de Merlet Brothers Blend,1,5cl de Merlet Triple Sec, 2cl de liqueur de citronnelle /

thym / citron, 1,5cl ce citron vert, 2 barspoons de Bitter camomille. Attention,

moment gourmandise, une part de tarte apparait au coté des cocktails. Heureusement

qu’elle ne sera pas fumée comme leur seront en dernier instant quelques herbes..

Santiago Ortiz Cognac Merlet SideCar CompetitionSantiago Ortiz Cognac Merlet SideCar Competition 3Santiago Ortiz Cognac Merlet SideCar CompetitionSantiago Ortiz Cognac Merlet SideCar Competition 4

En plus d’un twitst de Sidecar imposé, les candidats devaient remettre au jury une création

libre .. avec néanmoins une liqueur Merlet et un spiritueux (Gin, Tequila ou Rhum) tiré au

sort le matin même. Ne restait plus alors au jury – Tony Conigliaro (meilleur barman

monde 2009 au Tales of the Cocktail), Luc Merlet, Cécile Cau et François Monti -

qu’à délibérer pendant qu’en bas, l’ambiance détendue par les ultimes passages se

transformait progressivement en piste de danse. Comme dans toutes compétitions, il y a

forcément des déçus mais il faut forcement choisir un gagnant, et c’est Mike Forster qui

remporte le titre (et son billet pour la Nouvelle-Orléans) de la compétition !

Maxime Pezzoni Cognac Merlet SideCar Competition 4Cognac Merlet SideCar Competition ResultCognac Merlet SideCar Competition ResultsMike Foster Win Cognac Merlet SideCar CompetitionCognac Merlet SideCar Competition CocktailSidecar Cocktail Party Cognac MerletCognac Merlet SideCar Competition PartyCognac PartyCocktail Dancing

Félicitations à lui et aux autres participants de la compétition ainsi qu’à la famille

Merlet pour son accueil et cette belle découverte en terre cognaçaise. Rdv l’année

prochaine pour une nouvelle compétition Sidecar by Merlet ! - www.merlet.fr

-

Bien évidemment, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et YKW vous incite à le

consommer avec modération et manière responsable.

Laisser un commentaire