Les bulles dorées de la Tour d’Argent

« Le Champagne met la vie à l’échelle du rêve. » – Paul Guth

SONY DSC

Depuis que je suis gamin, mon grand père m’a toujours dit que « quand tu seras grand on

ira diner à la Tour d’Argent. » Depuis j’attends l’arrivée du patriarche familial pour aller

profiter du canard au sang et d’une des plus belles vues de Paris. Mais par contre, les

bulles dorées de la maison d’André Terrail n’ayant pas à subir cette attente personnelle,

vous pouvez d’ores et déjà profiter du Champagne de la Tour d’Argent en 2016, que ce

soit avec le Grand Cru 2007, le champagne Rosé ou encore le Blanc de Blanc.

SONY DSC

L’initiative lancée par Claude Terrail en 1975 en collaboration avec la Maison Legras

(fondée au XVIème siècle) vous permet donc de découvrir dès cette rentrée trois

références pétillantes, comme un appel à prolonger les fêtes de fin d’année. « Il s’épanouit

à Chouilly en Champagne, dans l’un des plus beaux vignobles de la Côte des Blancs

célèbre pour ses vins fins et son cépage Chardonnay. Notre étroite collaboration Julien

Barbier avec lequel nous avons tissé un lien unique et précieux a le souci permanent de la

perfection et de l’excellence dans l’élaboration de nos champagnes ce qui leur confèrent ce

caractère tout à fait exceptionnel. Elaboré à partir de vins provenant exclusivement de

cépage Chardonnay, il est maintenu à 11°C et élevé pendant plus de deux années. Il

développe ainsi toutes ses qualités de finesse, d’élégance et de fraîcheur qui en font selon

nous, un très grand Champagne. » comme l’explique le Chef sommelier (depuis 1981) de

la Tour d’Argent David Ridgway. Grace à (et en complément de) cette démarche, le

restaurant s’est doté de l’une des caves à vins les plus riches de France, comptant 350 000

bouteilles dans 14 000 références et 10 champagnes sous le logo iconique de la Tour.

SONY DSCSONY DSC Le

Grand Cru Tour d’Argent Blanc de Blancs non millésimé : peu dosé par rapport aux

autres champagnes, léger, frais et fin, il se déguste à merveille à l’apéritif. On retrouvera au

nez des arômes d’agrumes, de citron, de pamplemousse et de pain légèrement toasté et il

révèlera en bouche sa grande finesse typique des blancs de blancs. Une finale légèrement

acidulée (hello le bonbon anglais) et avec la fraicheur du Chardonnay qu’on se fera plaisir

d’offrir en magnum pour l’apéritif.. Le Champagne Tour d’Argent 2007 : en deux

mots, élégant et complexe. Prêt à boire et parfait pour accompagner un diner, ce millésimé

peut se garder encore 5/6 ans. Si vous arrivez à tenir. Une bouche longue et ample, une

belle vinuosité et une finale tout en élégance, l’arme fatale pour faire pétiller les yeux de

vos invités. Et enfin, le Champagne Tour d’Argent Rosé non millésimé, la botte

secrète des épicuriens qui ne manqueront de le sortir pour accompagner un homard grillé,

un canard à l’orange ou encore d’immanquables desserts qu’il sublimera avec sa robe

pétale de rose et ses arômes de framboise fraîche et de mûre sauvage. J’attends encore

l’arrivé de mon grand père, mais vous, vous pouvez d’ores et déjà succomber aux bulles de

la maison historique ! - www.champagnetourdargent.com

SONY DSCSONY DSC

-

Bien évidemment, nous vous rappelons que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et

YKW vous incite à le consommer avec modération et de manière responsable.

Laisser un commentaire